Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 15:02

 

Lune du Désert

 

Comme le jour perce le seuil du crépuscule et les rayons du soleil s’étendent jusqu’à atteindre les ombres de la nuit, je me retrouve sur le sol du désert, loin de toute influence humaine. Loin de toute lumière artificielle qui m’éloignerait de la nuit.

 

Je m’étends, j’évalue ma longueur sur le sol et me prépare à l’immensité accablante qui m’avalera parmi les étoiles du désert !

 

Comme la main du Créateur transporte Mère La Terre dans un océan d’espace, mes yeux conquièrent l’obscurité, imaginant le clignement de la première étoile. Je ressens un doux frisson en me demandant quelle image l’artiste en moi pourra trouver parmi les étoiles. Des images peintes mentalement sur la toile bleu-foncé de l’univers.

 

Une pleine lune est apparue au-dessus de mon domaine, coulée de lumière argentée, douce comme la brise soufflant sur l’herbe. Les pics lointains et les rochers dressés comme des tours se tiennent immobiles, stoïques, créant des ombres sans forme. Les vides sur la terre inspirent le désert. Incroyables images d’ombres, modelées par le clair de lune, le paysage et l’imagination, indissociables ! Là ou les habitants de la nuit, les ancêtres spirituels, sont moins visibles, mais toujours présents !

 

Mystérieux peut paraître  mon voyage à travers l’intensité de la nuit, mais il est plein de joie. L’atmosphère devient sereine et les Saguaros s’élèvent comme des doigts m’invitant à me baigner dans le chaud clair de lune. De sa main, Mère La Terre me dépose sous sa couverture. Là où d’autres cherchent l’immortalité, moi je ne souhaite que paix et contentement.

 

Comme les ombres de la nuit rencontrent le sol du désert, la lune attire mon regard et mon attention. Il y a quelque chose de magique en elle, une paix qui invite à la compagnie. Une sorte de force qui attend indéfiniment !

 

Marcher sur la lune fut quelque chose de mystérieux, de magnifique et de sacré puis cela est devenu ordinaire. Mais, les étreintes maternelles de la lune occupent mes pensées bien au-delà du cercle de l’homme dont les empreintes de pas sont inexistantes. C’est ici que sa beauté mystique est préservée. C’est un lieu dans lequel je peux entendre mon Créateur !

 

Elle me rappelle que mon monde peut être petit ou immense, tout comme le sont les limites de mon esprit. Elle me guide vers le chemin de mes souhaits et me fait prendre conscience de ma valeur, me forçant à me définir moi-même et à choisir mes passions. Elle me fait perdre la tête et me pousse à suivre mon cœur.

 

C’est la lune des amoureux, une lune spirituelle, la lune du désert ! Sentinelle veillant au-dessus d’une vaste étendue de désolation; Elle redonne de la valeur à tout ce qui semble abandonné !

 

Lorsque vous voudrez l’atteindre pour la toucher, mon frère et ma sœur, vous vous apercevrez qu’elle est déjà descendue pour vous !

 

Fernando Eros Caro

Partager cet article

Repost 0
Published by Comite de Soutien à Fernando E. Caro - dans Traductions des poèmes de Fernando
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Comité de Soutien à Fernando E. Caro
  • Comité de Soutien à Fernando E. Caro
  • : Blog du Comité crée pour soutenir l'artiste amérindien (Yaqui/Aztèque) Fernando Eros Caro, injustement emprisonné depuis des années.
  • Contact